Aménagez un appartement accessoire à Toronto

Puisque Toronto présente une densité urbaine de plus en plus importante, les appartements accessoires se sont révélés comme une solution pour répondre à la demande croissante en habitations multifamiliales. Non seulement ils permettent aux villes de résorber la pénurie de logements, mais ils offrent de réels avantages aux propriétaires et investisseurs immobiliers, augmentant souvent la valeur de leur propriété.

Dans ce premier volet d’une série de guides sur les appartements accessoires à Toronto, nous expliquerions en quoi consiste ce type d’habitation, pourquoi ils sont si populaires, les avantages qu’ils offrent aux propriétaires et les différentes configurations possibles.

Qu’est-ce qu’un appartement accessoire ?

Un appartement accessoire est un logement autonome doté d’une cuisine privée, d’une salle de bain et de chambres. Il ne s’agit pas d’une maison de chambres, où l’on peut louer une pièce et avoir accès à une cuisine commune. Tout dépendant de la ville où vous vivez et des règlements municipaux, ce type d’annexe peut également être appelé logement secondaire.

 Autres termes pour appartement au sous-sol

Pourquoi les appartements accessoires sont si populaires ?

La contrainte du développement urbain

L’Ontario est entouré de la Ceinture de verdure, un territoire naturel qui délimite les villes et prévient l’étalement urbain.

Le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe stipule qu’il est interdit de construire à l’intérieur de la Ceinture de verdure. Cela a pour effet de créer une zone de plus grande densité en restreignant la population au sud.

Ontario's Greenbelt

Les politiques gouvernementales

Pour pallier à cette densification urbaine, des mesures ont été mises en place afin d’encourager l’aménagement d’appartements accessoires :

  • La loi de 2011 favorisant des collectivités fortes grâce au logement abordable : Cette loi provinciale s’est ajoutée aux règlements municipaux afin d’obliger les villes à autoriser les appartements secondaires.
  • Loi de 2019 pour plus de logements et plus de choix : Cette loi permet la construction d’une troisième unité (par exemple, un pavillon de jardin ou une maison de ruelle) afin de développer davantage les zones à faible densité.

La pénurie de logements

La pénurie de logements résulte du manque d’habitations pouvant suffire à la demande, ce qui entraine une hausse du prix des maisons et des loyers.

Les prix des maisons et les loyers augmentent

La demande pour d’autres types de logement

Il est souvent question du manque d’options entre les maisons unifamiliales et le nombre exponentiel de condos. Dans les zones de densité moyenne, on observe une demande croissante pour des logements diversifiés et abordables, comme des immeubles d’habitation ou des multiplex de faible hauteur. Ces types de logements disposent d’une cour et sont plus accessibles, puisqu’on n’a pas à monter ou à descendre constamment des escaliers.

Quels sont les avantages des appartements accessoires ?

Les appartements accessoires peuvent bénéficier à trois différentes parties : les propriétaires, les investisseurs immobiliers et les villes.

Les propriétaires

1. Compenser pour ses paiements hypothécaires élevés et ses frais d’habitation 

En tant que propriétaire, vous pouvez louer vos logements supplémentaires afin de payer vos frais courants. 

2. Créer une habitation multigénérationnelle

Si vous avez des parents âgés, ils pourraient vivre dans ce logement séparé. Vous conserverez vos espaces privés, tout en étant à proximité, et pourrez ainsi profiter de la présence des uns des autres et vous entraider, en cas de besoin.

Les investisseurs immobiliers

1. Augmenter ses revenus locatifs

En ajoutant un logement autonome à l’une de vos propriétés, vous pourrez le louer à un locataire supplémentaire. Par le fait même, vous augmentez vos revenus locatifs en comparaison à la location d’une simple maison unifamiliale.

2. Hausser la valeur d’une propriété

Une unité d’habitation supplémentaire est alléchante pour un acheteur qui cherche une propriété offrant un revenu plus élevé pour payer son prêt hypothécaire. Un appartement accessoire génère habituellement des bénéfices plus intéressants qu’une simple maison unifamiliale.

Les villes

1. Bonifier l’offre en logements 

Les appartements accessoires permettent aux villes d’offrir plus d’options d’habitation et, ainsi, de redistribuer la population dans les zones de densité faible et moyenne.

2. Densifier les quartiers 

Les appartements accessoires n’exigent pas que les villes construisent de nouvelles infrastructures. Au contraire, celles existantes peuvent desservir un plus grand nombre de logements, ce qui contribue à augmenter la densité des quartiers.

Quels sont les différents types de logements accessoires ?

Il y a plus d’une façon de diviser sa maison pour accueillir un second logement. 

Un appartement accessoire intégré à la maison principale

Différents types de suites secondaires

Sous-sol : une unité autonome à l’étage inférieur

Il s’agit de l’une des divisions les plus courantes qui permet à deux unités de partager une entrée commune.

Plans du rez-de-chaussée et du sous-sol

Multi-niveaux : des unités autonomes sur chaque étage
Chaque unité dispose de son étage, comme pour un appartement de sous-sol. La division multi-niveau compte toutefois un escalier intérieur qui mène au deuxième étage. Un appartement supplémentaire peut être ajouté s’il y a un troisième étage et qu’un escalier extérieur mène à celui-ci.

Plans du rez-de-chaussée et du deuxième étage

Jumelés : deux unités autonomes séparées par un mur mitoyen 

Les maisons en rangées sont un bon exemple de jumelés.

Division verticale : des unités autonomes divisées verticalement plutôt que par étage. Les duplex en rangée sont un bon exemple de division verticale. 

Pour une division créative, les deux unités peuvent se partager le rez-de-chaussée, l’une occuper le sous-sol et l’autre le deuxième étage.

Ce modèle se distingue par le fait que l’escalier menant au sous-sol est aménagé au centre du rez-de-chaussée. Cette division verticale/centrale permet d’y accéder par la porte arrière. La porte avant s’ouvre sur la première partie du rez-de-chaussée, où se trouvent la cuisine et le salon de l’unité 2, tandis que l’autre moitié est occupé par l’unité 1.

Plan du sous-sol, rez-de-chaussée et deuxième étage

Remarque : chaque type d’appartement accessoire peut être configuré de différentes façons. Les plans présentés ci-dessus sont des exemples précis de multiples possibilités.

Un appartement accessoire détaché de la maison principale

Il s’agit d’une option populaire pour ceux qui ont déjà aménagé un second logement dans leur maison et qui en désirent un troisième. Dans ce cas, il s’agit d’une construction indépendante.

Parmi les modèles les plus courants, on compte les maisons de ruelle, les remises et les pavillons de jardins. Ils se distinguent par le fait qu’ils donnent sur une ruelle ou qu’ils se trouvent simplement dans une cour.

Logements accessoires détachés du logement principal

Selon certains, les appartements accessoires seraient la réponse à la densité urbaine et au manque de logements pour ceux qui ne peuvent s’offrir une maison unifamiliale ou un condo. Ce type d’habitations à unités multiples demeure un investissement avantageux autant pour les propriétaires et les investisseurs immobiliers, que pour les villes.

À venir

Le deuxième volet de notre série de guides sur les appartements accessoires à Toronto vous permettra d’évaluer si vous pouvez intégrer un tel logement à votre maison de Toronto et ce qu’implique ce processus. Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir le prochain guide dans votre boîte de réception !

Vous aimeriez ajouter un appartement accessoire à votre maison ?

Réservez une consultation avec l’un de nos gestionnaires de projet pour discuter de votre projet.