Maison historique à Toronto

À la découverte du passé de votre maison à Toronto

By Zakiya Kassam

Comme les antiquités et les trésors de famille, toutes les maisons ont leur histoire. Vous pourriez apprendre des choses fascinantes, et même surprenantes, en vous lançant à la découverte des origines de la vôtre.  

Selon Robin Burgoyne, propriétaire et chercheuse principale à Caerwent HouseStories, une entreprise torontoise qui propose des façons créatives de donner vie au passé d’une maison, les gens s’intéressent à l’histoire de leur demeure pour plusieurs raisons. 

Certains veulent mieux connaître leur maison avant un projet de rénovation, d’autres sont intrigués par une anecdote ou un mystère concernant le passé de leur résidence. « Il y a des gens qui aiment l’histoire et qui désirent découvrir celle de leur maison », explique Robin Burgoyne. La démarche renforce aussi le lien entre une personne et sa maison. 

Investiguer pour connaître l’historique d’une maison est plus complexe qu’une simple recherche dans Google. Des outils et des spécialistes existent pour mener une recherche fructueuse. 

Dessin original d'une vieille maison à Toronto

Photo gracieuseté de Caerwent HouseStories

Enquêter soi-même à l’aide des ressources locales

Vous en apprendrez beaucoup sur votre résidence en enquêtant simplement sur ses caractéristiques. En déterminant le style architectural de votre maison, vous saurez à quelle période elle a été bâtie. S’ils sont d’origine, les fenêtres, les portes, le toit, les moulures et le matériel de construction vous donneront aussi des indices sur l’année de construction. La ville de Toronto fournit un guide approfondi, qui comprend des vidéos instructives et de l’information utile pour consulter et comprendre des régimes d’assurance incendie, des rôles d’évaluation et des photographies aériennes.

Kristen McLaughlin dirige les programmes de plaques commémoratives des propriétés ancestrales et d’intérêt patrimonial pour l’organisme Heritage Toronto. L’une des ressources qu’elle utilise et recommande pour mener des recherches historiques est la collection d’histoire locale et généalogique de la Toronto Public Library, qui inclut des répertoires numériques. « Les répertoires sont comme des annuaires téléphoniques, mais avant l’invention du téléphone. On recherchait une personne par son adresse ou son nom. Ces répertoires recensent aussi l’emploi, précise McLaughlin. Il est possible de reculer aussi loin que vous voulez et de savoir qui possédait votre maison avant vous. »

Personne tenant un livre afin de faire de la recherche

Faire appel à un chercheur professionnel

La recherche d’archives n’est pas une mince tâche, et la patience et le temps requis ne sont pas donnés à tout le monde. C’est pourquoi des entreprises de recherche professionnelle telles que Caerwent HouseStories sont utiles. La première étape est une consultation. « Je veux comprendre sur quel aspect de l’histoire les clients s’interrogent, dit Robin Burgoyne. S’intéressent-ils par exemple à l’histoire sociale, qui est mon véritable intérêt, ou plutôt au développement de l’architecture et de la maison elle-même. »  

L’équipe de Caerwent consulte ensuite diverses archives locales et provinciales, des bibliothèques, des bureaux d’enregistrement de titres de propriété et des services de permis de construction municipaux pour découvrir l’historique d’une maison dans les « moindres détails », comme le souligne la spécialiste. Pour creuser encore plus loin, elle sollicite à froid les personnes liées à la résidence. « Je leur téléphone et leur apprends par exemple que leurs arrière-arrière-grands-parents habitaient la maison qui nous intéresse. Je demande si quelqu’un dans la famille possède des photographies de la maison ou connaît de vieilles histoires transmises par les grands-parents », raconte-t-elle.   

Ces démarches permettent de créer des produits à conserver en souvenir, tels que des livres, des illustrations et des clés USB. « Les clients achètent souvent nos produits pour les offrir en cadeau », précise Burgoyne.

Femme portant un hijab aidant un homme sur son laptop à faire de la recherche

Maison historique ou centenaire : Heritage Toronto peut vous assister

Si vous croyez avoir une propriété historique, consultez le registre du patrimoine de la ville de Toronto pour le confirmer. Si votre adresse y figure, vous pouvez communiquer avec Heritage Toronto pour faire une demande auprès du programme de plaques des propriétés d’intérêt patrimonial

« Une personne peut mener ses propres recherches, dit Kristen McLaughlin. Mais c’est parfois plus facile en nous consultant. Nous nous occupons de la demande, et nous remettons la jolie plaque commémorative. » 

Les plaques indiquent habituellement l’année de construction de la maison, l’année du titre, le nom de l’architecte ou du bâtisseur ainsi que celui du premier résident. « On apprend parfois qu’elle a déjà appartenu à un politicien ou musicien connu ou à une personne intéressante », poursuit la responsable. Heritage Toronto offre également un programme pour les maisons ancestrales qui reconnaît les résidences de 100 ans et plus.

Photo originale d'une photo en 1930

Photo gracieuseté de Caerwent HouseStories

Créer des liens avec votre maison, votre quartier et votre ville

Enquêter sur le passé de votre maison vous révèlera son année de construction et le nom des personnes qui l’ont occupée avant vous, mais peut dévoiler bien plus sur les lieux où nous habitons. « Grâce aux recherches, on découvre l’évolution d’un quartier », explique McLaughlin. En fouillant le passé d’une maison, on remonte aussi le fil de l’histoire des bâtiments des environs, on apprend les changements apportés au nom des rues et à quoi ont servi les terrains au fil du temps. » 

Selon Robin Burgoyne, documenter l’historique des maisons est une façon de les protéger. « J’aime l’idée de mener la recherche et de la conserver dans la maison, explique-t-elle. Si vous vendez votre maison, ses archives lui donneront de la valeur à mon avis. C’est aussi une façon de continuer l’histoire. » Elle espère qu’en révélant le passé de vieilles maisons torontoises, celles-ci seront protégées et demeureront des emblèmes du patrimoine de la métropole.

Vous avez un projet de rénovation à Toronto? Parlez-nous de votre projet.

Nos meilleures histoires,
une fois par mois.

En fournissant vos coordonnées, vous consentez à ce que Billdr vous envoie des courriels mensuels. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Author

Zakiya Kassam

Zakiya Kassam est une écrivaine basée à Toronto qui couvre le design d'intérieur, l'immobilier et le travail.

Visitez le site de Zakiya pour voir ses derniers projets. Vous pouvez également la suivre sur Twitter.

About

Billdr Magazine

Billdr Magazine is an online publication packed with design trends and inspiration, expert insights, and personal home renovation stories. From planning a major renovation to navigating construction and maintaining your beautiful home, Billdr Magazine is here for you.