Logo Billdr Magazine
Une cuisine extérieure

Photo de Sander Freedman, gracieuseté de Sander Design.

Deux interprétations de la tendance intérieure/ extérieure

Yuki Hayashi

Par Yuki Hayashi

Les Canadiens adorent les espaces intérieurs/extérieurs. Nos étés étant de courte durée, nous cherchons tous les moyens de prolonger le temps passé sous le soleil ou les étoiles. Qu’il s’agisse d’un élégant aménagement extérieur ou d’une aire ouverte avec vue, voici deux façons de vivre dehors en toute saison. 

Une pièce qui laisse entrer l’extérieur

Lorsqu’il est question de rénover un rez-de-chaussée, le concept d’aire ouverte remporte les faveurs. Surtout s’il est accompagné d’une lumineuse cuisine qui donne sur la cour arrière. 

Selon Emmett Ashford, un entrepreneur général de Toronto à la tête de Ashford Homes, ce type d’aménagement offre plusieurs avantages. « Il donne l’impression que la maison est beaucoup plus grande, en plus de faciliter les déplacements et les interactions », explique-t-il.

Une cuisine dotée de grandes fenêtres

Photo d’Emmett Ashford, gracieuseté de Ashford Homes.

La clé pour une cuisine qui a une ambiance de jardin : concentrer ses efforts sur le mur du fond. Emmett Ashford conseille d’y doubler le nombre de portes-fenêtres. «Si vous en installez quatre, vous aurez une façade vitrée de trois mètres et demi. Sans compter qu’elles sont rétractables en une seule», fait-il valoir. Résultat? «Vous aurez une ouverture de plus de deux mètres qui vous donnera l’impression d’être dehors.»

Pour brouiller encore plus la frontière entre l’intérieur et l’extérieur, remplissez la pièce de plantes luxuriantes et aménagez la terrasse ou la cour adjacente avec des meubles qui s’apparentent à ceux de la salle à manger ou du salon. «Une fois les portes-fenêtres ouvertes, c’est comme s’il s’agissait d’un seul et même espace», soutient Emmett Ashford.

N’oubliez pas le mur au-dessus des portes-fenêtres. «Si ces dernières font 2 mètres de hauteur et que le plafond est à 2,7 mètres, cela laisse 70 centimètres pour des fenêtres, observe-t-il. Même si elles ne s’ouvrent pas, elles apporteront encore plus de lumière.»

Un salon avec un mur de fenêtres

Photo par Emmett Ashford, gracieuseté de Ashford Homes.

Le budget à prévoir

Pour réaménager une cuisine existante, attendez-vous à payer entre 20,000$ et 35,000$. Les coûts varieront s’il s’agit d’une maison à un ou deux étages, puisque des travaux de structure pourraient être nécessaires.

Le confort de l’intérieur à l’extérieur

Si les pièces extérieures étaient déjà en vue, la pandémie de Covid-19 a moussé leur popularité, observe Sander Freedman, architecte paysagiste et fondateur de Sander Design. Cette agence de Toronto crée des aménagements en plein air digne d’Instagram où l’on peut faire du télétravail ou se détendre.

Selon Sander Freedman, une pièce extérieure est plus qu’un endroit dans la cour où on peut bavarder. «Il s’agit d’une extension du milieu de vie qu’est la maison. Elle devrait avoir un style et une ambiance qui reflète l’intérieur», explique-t-il. 

Pour prolonger l’intérieur vers l’extérieur, «on doit créer une structure qui lui confère le statut de pièce, poursuit Sander Freedman. Pour ce faire, on délimite l’espace avec des éléments architecturaux, tels qu’une pergola, un moustiquaire, des panneaux ou des treillis.» Selon le spécialiste, il faut miser sur les volumes, les hauteurs et les matériaux afin d’éviter l’aspect de boîte ou de barricade.

Un salon extérieur

Photo de Sander Freedman, gracieuseté de Sander Design.

Voici d’autres éléments à tenir compte dans l’aménagement d’une pièce extérieure:

Le mobilier: Vous n’avez pas de place pour une table en plus d’un coin pour s’asseoir? Les citadins sont de plus en plus nombreux à opter pour un lounge où ils prennent des repas informels, affirme Sander Freedman. 

La verdure: N’oubliez pas qu’une pièce extérieure n’est pas un jardin. Envisagez les plantes comme des décorations ou une touche finale. «Elles sont importantes, mais vous devez d’abord penser à l’architecture, aux matériaux et à la géométrie avant de les intégrer, conseille-t-il. Votre pièce sera tout aussi belle si vous avez un minimum de plantes disposées artistiquement.» (Bonne nouvelle pour ceux qui ont une cour très ombragée!)

Un salon dans la cour

Photo de Sander Freedman, gracieuseté de Sander Design.

Le plafond: Vous pouvez le créer avec un parasol, une voile, une pergola ou n’importe quoi d’autre qui fait de l’ombre. Selon Sander Freedman, ce n’est toutefois pas essentiel. «Le ciel peut aussi être votre plafond», dit-il.

Le plancher: Plantez l’esthétique de votre pièce extérieure avec un sol autre que l’herbe. Il peut s’agir d’une terrasse en bois ou en matériau composite, d’un patio en pierre naturelle ou en dalles de béton, ou même d’une section de gravier bon marché. Tout dépend de votre budget et du style recherché: élégant, décontracté ou rustique. 

Selon Sander Freedman, on peut combiner divers revêtements de sol pour créer une transition entre la maison, la pièce extérieure et d’autres sections de la cour. «N’oubliez pas de garder une harmonie d’ensemble, poursuit-il. Agencez la terrasse aux moustiquaires. Choisissez des pavés et du gravier de la même famille de couleurs.» Si votre cour est plus petite, un seul type de revêtement sera plus élégant.

Un coin pour s’asseoir dans la cour

Photo de Sander Freedman, gracieuseté de Sander Design.

Le budget à prévoir

Bien que les coûts varient en fonction de la superficie de la cour, de son emplacement et de l’ampleur des travaux, Sander Freedman estime qu’il faut prévoir un minimum de 50,000$ pour une propriété moyenne du centre-ville de Toronto. Pensez-y: la terrasse, la clôture en bois horizontale, le gravier, la fontaine zen. Les estimations vont de 50,000$ à 100,000$, ou plus si vous voulez un bain à remous bien apprécié en temps de pandémie.

Planifiez votre espace intérieur/extérieur grâce au guide de rénovation résidentielle de Billdr.

Nos meilleures histoires, une fois par mois.

En fournissant vos coordonnées, vous consentez à ce que Billdr vous envoie des courriels mensuels. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Auteure

Yuki Hayashi

Yuki Hayashi est journaliste et rédactrice spécialisée en décoration intérieure, gastronomie, voyages, santé et bien-être. Cette ancienne rédactrice du magazine Style At Home a également écrit pour des marques telles que Destination Toronto, Home Depot, Air Canada et Sotheby’s International Real Estate. Yuki aime s’adonner à l’artisanat, au jardinage et à la course.

À propos

Logo Billdr Magazine

Le Magazine Billdr est une publication en ligne qui mise sur des inspirations et des tendances déco, des astuces de pros et des histoires de rénovation de maison. Que ce soit pour la planification de rénovations majeures, entreprendre des travaux ou prendre soin de votre magnifique maison, le Magazine Billdr est là pour vous.