Logo Billdr Magazine
Espace de vie Japandi 2.0

Photo gracieuseté de Mobilia.

Japandi 2.0: une nouvelle fusion des styles

Ursula Leonowicz

Par Ursula Leonowicz

Si le Japon et la Scandinavie semblent aussi éloignés géographiquement que pour ce qui est du design, la philosophie et l’esthétique Japandi démontrent qu’ils sont plus près qu’on ne le croit.

Fusion des esthétiques japonaise et scandinave, le Japandi est une tendance en design qui est apparue pour la première fois en 2019. La popularité de ce style épuré et neutre crée déjà un engouement pour sa plus récente version: le Japandi 2.0. Pensez à un amalgame du minimalisme de Marie Kondo (simple avec des étincelles de bonheur) et du hygge, ce concept synonyme de confortable et douillet importé du Danemark. D’une certaine manière, le Japandi 2.0 offre au design ce que Clubhouse apporte aux médias sociaux: une nouvelle interprétation d’un bon vieux classique.

«C’est la rencontre entre le design scandinave et l’art de vivre japonais», illustre Sophie Ohayon, directrice du marketing chez Mobilia. Ce magasin de meubles, qui a ouvert ses portes à Montréal en 1966 et qui s’appelait alors Scandinavian Furniture - The House of teak, lançait l’an dernier la collection Japandi. «Celle-ci allie la simplicité et le côté chaleureux des intérieurs scandinaves avec l’esprit zen et épuré japonais.»

Sophie Ohayon analyse ce qui définit le Japandi, et quelles sont les nouvelles caractéristiques du Japandi 2.0, pour que vous puissiez établir l’harmonie dans votre intérieur. 

Canapé et armoire de style Japandi

Photo gracieuseté de Mobilia.

Créez un espace naturel et incarné 

Le Japandi est plus qu’un mariage de deux esthétiques, il unit les principes à la base des designs japonais et danois. «Ces deux philosophies – le wabi-sabi au Japon et le hygge au Danemark – prônent le minimalisme et les matériaux naturels», explique Sophie Ohayon.

Les meubles qui s’inspirent de l’esthétique japonaise sont fabriqués au ras du sol, misent sur des lignes droites et ont un minimum d’éléments décoratifs. Un aspect essentiel du Japandi, selon Sophie Ohayon, c’est que chaque objet a sa place et son utilité, ce qui permet d’obtenir un espace fonctionnel. 

L’influence nordique du Japandi se reflète par des meubles et des accessoires aux formes simples et claires, fabriqués dans des matériaux naturels comme le bois, la pierre et certains textiles. 

«Le style minimaliste permet à la lumière de circuler et crée une atmosphère détendue qui favorise la bonne humeur», poursuit la spécialiste.

Coin salon en noir et or, style Japandi

Touches de noir et d'or dans le design Japandi.

Retrouvez le noir et le doré

La palette la plus souvent associée au Japandi comprend des teintes pastel froides, comme le vert menthe et le gris bleu, de même que des tons de blanc et de bois naturels, ce qui apporte une touche naturelle au décor.

Le rose scandi, connu en anglais sous le nom de Millennial Pink, est devenu «instacélèbre» en apparaissant abondamment sur Instagram et Pinterest, en plus d’avoir été nommé l’une des couleurs de l’année par Pantone, en 2016. Le rose Quartz, comme l’appelle Pantone, et d’autres teintes pâles se déclinent désormais par touches métalliques et mélancoliques.  

«On ajoute tranquillement un peu plus de noir et de doré et on s’éloigne du minimalisme, puisque le design a grand besoin de réconfort depuis 2020», observe Sophie Ohayon.

Chambre avec éclairage de style Japandi

Éclairage de style Japandi. Photo gracieuseté de Mobilia.

Obtenez des étincelles de bonheur 

Pour que le Japandi soit à son meilleur, il vaut mieux choisir un éclairage doux qui favorise un minimalisme chaleureux plutôt que froid. En superposant les sources de lumière chaudes et en utilisant des gradateurs, on créera davantage «d’étincelles de bonheur» que si on opte pour une lumière uniforme ou tamisée qui donne plutôt des atmosphères froides ou stériles.

À l’instar des meubles, les luminaires doivent être élégants et pratiques. «Il ne fait aucun doute que les esthétiques japonaise et scandinave valorisent la simplicité et la fonctionnalité, l’amour des matériaux naturels et un profond respect pour les objets artisanaux fabriqués pour durer», résume Sophie Ohayon.

Vous comptez rénover votre maison? Consultez notre guide de rénovation résidentielle.

Nos meilleures histoires, une fois par mois.

En fournissant vos coordonnées, vous consentez à ce que Billdr vous envoie des courriels mensuels. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Auteure

Ursula Leonowicz

Journaliste indépendante basée à Montréal, Ursula Leonowicz écrit sur le design, l’architecture et l’immobilier, en plus de contribuer régulièrement à la section Habitation de la Gazette de Montréal. Elle tient également son propre blogue, citycountry bumpkin. Dans sa jeunesse, elle peignait sa chambre d’une couleur différente chaque année, au grand dam de ses parents.

Vous pouvez la suivre sur Instagram et LinkedIn.

À Propos

Magazine Billdr

Le Magazine Billdr est une publication en ligne qui mise sur des inspirations et des tendances déco, des astuces de pros et des histoires de rénovation de maison. Que ce soit pour la planification de rénovations majeures, entreprendre des travaux ou prendre soin de votre magnifique maison, le Magazine Billdr est là pour vous.