Logo Billdr Magazine
Cuisine à aire ouverte

Design d'intérieur par Hampton Rowe. Photographie par Steve Patoine.

Les aires ouvertes seront-elles bientôt démodées?

Yuki Hayashi

Par Yuki Hayashi

Que ce soit à la maison ou au bureau, notre génération a l’habitude des espaces ouverts. Depuis leur popularisation dans les années 1990, il s’agit de la plus importante tendance en design d’intérieur. Davantage que le « cottagecore » ou l’esthétique rustique. Plus influent que les hôtels chics. Encore plus répandu que le minimalisme. 

Au mieux, les aires ouvertes favorisent la communication et la diffusion de lumière naturelle. Ces avantages ont contribué à la tendance des spacieuses pièces centrales en construction et en rénovation domiciliaire. En revanche, les intérieurs sans cloisons offrent de nombreuses raisons d’investir dans un casque antibruit – un inconvénient qu’on déplorait bien avant la pandémie!

La Covid-19 a forcé des millions de Canadiens à se mettre au télétravail. Parmi eux, de nombreux citadins ont choisi de changer d’indicatif régional afin d’avoir un intérieur plus grand et plus abordable, contribuant à faire exploser la demande en maisons unifamiliales. Ce phénomène soulève une question : télétravail oblige, les aires ouvertes sont-elles sur le point de frapper un mur? La réponse est non (du moins, dans le sud de l’Ontario). Voici ce que deux experts de cette région en pensent.

La demande pour les maisons à aire ouverte est toujours aussi forte

«La Covid n’a pas entraîné de changements majeurs: les acheteurs ne veulent toujours pas de murs. Tout ce qui sépare la cuisine des autres pièces principales est considéré comme un défaut», explique Michael Grant, représentant commercial et agent en prêt hypothécaire pour 40 Acres Real Estate. «Les gens veulent à 100 % des espaces ouverts», insiste celui qui couvre le marché du Grand Toronto, notamment Brampton, Ajax et Durham, ainsi que les villes voisines que sont Kitchener, Cambridge, Waterloo et Hamilton.

Rénovation de la cuisine avant et après

Rénovation de la cuisine. Design d'intérieur par Hampton Rowe. Photographie par Steve Patoine.

Pas de murs en vue, selon les experts en rénovation

Les propriétaires qui contribuent actuellement au boom en rénovation ont toujours un penchant pour les aires ouvertes. «Je n’ai vu personne ériger des murs en tant quel tel, même si plusieurs cherchent un coin pour installer leur bureau», observe Crea Henry, designer principale chez Hampton Rowe, une entreprise d’aménagement résidentiel basée à Toronto et à Londres.

«Les gens tentent de tirer le meilleur parti de l’endroit où ils vivent», poursuit-elle. Cela inclut «l’aménagement d’un bureau pouvant convenir à deux personnes, ou l’ajout d’un pupitre ou d’un coin pour les leçons dans la chambre de leurs enfants».

Salon à aire ouverte

Salon à aire ouverte. Design d'intérieur par Hampton Rowe. Photograpie par Steve Patoine.

Les acheteurs préfèrent installer leur bureau dans un cabinet, une chambre d’invité ou au sous-sol

Reste que les bureaux fermés sont un argument de vente dans le marché actuel. «La priorité des acheteurs est d’avoir un endroit où travailler», confirme Michael Grant. 

Même s’il s’agit d’un point important, les acheteurs ne sont pas prêts à cloisonner un espace de vie ouvert pour autant. «Ils préféreront avoir un cabinet ou une chambre supplémentaire», explique Michael Grant. Ceux qui cherchaient autrefois une habitation d’une chambre en veulent désormais deux ou trois, qu’ils pourront aménager en bureau. «Ou ils envisagent de convertir le sous-sol en espace de travail», poursuit-il.

Les propriétaires misent sur l’ameublement plutôt que sur les murs

Selon Crea Henry, ceux qui n’ont pas de bureau fermé visent des solutions temporaires pour atténuer le bruit et favoriser l’intimité dans les pièces partagées. Un moyen simple est de créer un nid avec des textiles et des accessoires. «Les rideaux et les draperies, les tapis et les moquettes – tout ce qui est en tissu – absorbent le bruit», fait valoir la spécialiste. «Vous pouvez également investir dans un appareil qui émet du bruit blanc ou créer une division avec un écran supplémentaire.» Selon elle, ses astuces permettent de procurer un peu plus d’intimité aux aires ouvertes.

Les propriétaires sortent dehors… mais pas forcément pour travailler

«Les gens prêtent davantage d’attention aux espaces extérieurs. Puisqu’ils ne peuvent pas partir en vacances, ils cherchent à réaménager leur cour pour qu’elle s’apparente à un lieu de villégiature», affirme Crea Henry. L’été dernier, on a d’ailleurs observé une augmentation des ventes de piscines et de cuisines extérieures. 

Apportez votre ordinateur portable sur la terrasse pour travailler en plein air ou envoyez les enfants jouer dehors pour avoir un peu plus de tranquillité à l’intérieur. Quoi qu’il en soit, une fois votre journée de travail terminée, un espace consacré à la vie familiale et à la détente est toujours un concept gagnant.  

Vous planifiez une rénovation? Le guide Rénovation de maison de Billdr est un bon point de départ pour planifier les aspects pratiques, notamment l’ampleur des travaux, les coûts et les étapes à venir.

Nos meilleures histoires, une fois par mois.

En fournissant vos coordonnées, vous consentez à ce que Billdr vous envoie des courriels mensuels. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Auteure

Yuki Hayashi

Yuki Hayashi est journaliste et rédactrice spécialisée en décoration intérieure, gastronomie, voyages, santé et bien-être. Cette ancienne rédactrice du magazine Style At Home a également écrit pour des marques telles que Destination Toronto, Home Depot, Air Canada et Sotheby’s International Real Estate. Yuki aime s’adonner à l’artisanat, au jardinage et à la course.

À propos

Logo Billdr Magazine

Le Magazine Billdr est une publication en ligne qui mise sur des inspirations et des tendances déco, des astuces de pros et des histoires de rénovation de maison. Que ce soit pour la planification de rénovations majeures, entreprendre des travaux ou prendre soin de votre magnifique maison, le Magazine Billdr est là pour vous.