Photos par Karolina Jez

Rencontre avec Jenn Campbell, fashionista et fondatrice de Diary of a Social Gal

Ursula Leonowicz

By Ursula Leonowicz

Fondatrice du principal magazine lifestyle de luxe de Montréal Diary of a Social Gal et chroniqueuse sociale pour le quotidien Montreal Gazette, la fashionista Jenn Campbell se passionne pour la mode, mais ce n’est pas tout.

Diplômée en droit de l’Université McGill, Jenn Campbell s’est d’abord fait connaître grâce à un segment sur la mode sur le réseau CTV. Elle a ensuite rédigé des articles pour les magazines Hello! et Fashion avant de lancer sa propre marque et de devenir la référence pour la vie sociale montréalaise. Elle se confie sur ses rénos et la réalisation de sa vision du glam minimaliste.

Racontez-nous votre récent projet de rénovation.

Ce fut une transformation complète. J’en rêvais depuis longtemps, et j’ai finalement réalisé le projet en 2019. J’ai complètement ouvert l’espace, changé les planchers, interverti la chambre et le salon, agrandi la salle de bain et réaménagé toutes les pièces. J’ai ajouté un walk-in, ainsi qu’un foyer dans le salon qu’on voit aussi de la chambre. 

Chambre à coucher minimaliste complètement blanche de Jenn Campbell

Photos par Karolina Jez

Comment décrivez-vous votre style de design?

Glam minimaliste. En grandissant, je me suis habituée aux environnements très sereins et aux murs blancs. J’ai conservé cette tendance quand j’ai acheté mon condo.

Lorsque j’ai emménagé, j’ai opté pour un look shabby chic, mais dans une palette de couleurs douces et apaisantes. Mes goûts ont évolué et je me suis beaucoup inspirée de la tendance minimaliste pour mon projet de réno. J’ai épuré l’espace à la Marie Kondo, ne gardant que les objets nécessaires ou qui sont source de joie.

Un espace désencombré laisse place aux expériences plus importantes et plus profondes. Mais comme j’adore le glam, j’ai besoin d’une touche chic.

Et votre style de mode?

Mes goûts en mode se rapprochent de mon style de design. Curieusement, j’ai toujours été attirée par le noir. Disons que je suis un cas intéressant pour les psys : je vis dans un environnement tout blanc et je porte principalement du noir! Avant les travaux, un journaliste qui écrivait un article sur les garde-robes pour La Presse est venu chez moi, a ouvert la porte de mon armoire et a éclaté de rire en constatant ma garde-robe entièrement noire.

Lentement mais sûrement, je commence toutefois à découvrir la couleur. J’ai l’impression que plus on explore les couleurs, plus on a envie d’oser. S’habiller en rouge favorise la confiance, le jaune la bonne humeur, tandis que le blanc évoque la sérénité. Le simple fait de porter un t-shirt blanc peut avoir un effet sur l’état d’esprit et l’humeur. 

Toilette blanche et minimaliste de Jenn Campbell

Photos par Karolina Jez

D’un point de vue de design, quel est votre meilleur coup?

J’adore l’orientation du divan. On se sent au spa et c’est très apaisant. Le coup d’œil est magnifique et lorsqu’on allume le foyer, l’ambiance est très sereine. Le salon est ma pièce préférée.

Set d'ustensiles en cuivre chez le condo de Jenn Campbell

Photos par Karolina Jez

Si vous pouviez changer quelque chose dans le condo, que feriez-vous?

J’aurais aimé avoir une chambre de plus, mais il aurait fallu y penser au moment d’acheter le condo. Curieusement, je ne vois pas d’endroit propice à un miroir pleine grandeur dans le condo. J’aurais aimé avoir prévu un espace pour un miroir qui donne différents angles. C’est tellement utile pour se voir de dos avant de sortir!

Je voulais un bureau, mais dans un condo de 800 pieds carrés, j’ai dû optimiser l’espace. Avec ma mère qui est designer d’intérieur, nous y avons réfléchi longuement. Je préférais qu’il ne soit pas dans la chambre, car ce n’est pas feng shui! Je le voulais dans la salle de séjour ou le salon, mais selon ma mère, l’espace étant déjà limité, en essayant de créer un bureau, surtout fermé, on aurait compromis l’atmosphère générale. Donc on a installé simplement un bureau flottant dans la chambre, avec rangement de chaque côté. Il donne sur l’avenue Greene et le résultat est très aéré et ouvert.

L’architecte du Westmount Square était un visionnaire, car personne ne faisait de fenêtres du plancher au plafond à ce moment-là. Elles procurent un sentiment de calme.

Anomaly par Robert Rahal

Photos par Karolina Jez

La chose que vous préférez chez vous?

J’ai appris qu’on pouvait acheter des matelas par le biais des hôtels. Par exemple, si vous allez au Four Seasons ou au Ritz, ou dans un hôtel boutique que vous aimez, vous pouvez commander un matelas de la même marque que celle qu’utilise l’établissement. 

Le mien vient du Ritz. Fait intéressant, pour sa chambre des maîtres, ma mère a acheté un lustre dans une vente aux enchères du Ritz avant les rénovations. Pour ma chambre, je me suis inspirée d’une pièce que j’ai vue sur la page Instagram de Fendi Home et j’ai choisi une tête de lit rembourrée en velours frappé blanc.

De plus, j’ai collaboré avec un ami de longue date, Tim Zyto, fondateur de Montauk Sofa, pour créer le divan Social Gal. Je voulais un divan adapté aux chiens, donc nous avons modifié l’un de ses modèles en lui donnant un tissu ultra-doux, confortable et très résistant aux tâches. 

Enfin, l’œuvre Anomaly du talentueux artiste montréalais Robert Rahal, une commande spéciale pour le condo. Sa façon unique de jouer avec les cercles et les carrés agrémente à merveille l’espace glam minimaliste. Pas étonnant que l’attente soit longue et que ses clients viennent de partout dans le monde. Il crée des points de mires si beaux et fascinants qu’on peut passer la soirée à admirer la lumière danser sur la toile en sirotant du champagne.

Grandes fenêtres du sol au plafond dans le salon de Jenn Campbell

Photos par Karolina Jez

Si vous pouviez faire une folie pour la maison, de quoi s’agirait-il?

Un balcon (impossible chez moi), une cour arrière et un purificateur d’air – le modèle Dyson qui a toutes les fonctions en plus d’être superbe.

Qu’est-ce qui fait d’une maison (ou d’un condo) un chez-soi?

On peut dépenser pour des surfaces sensuelles, des meubles élégants et des espaces ouverts, mais en fin de compte, ce qui fait d’une maison un chez-soi, c’est l’amour qu’on lui donne et les souvenirs qu’on y crée avec les amis et la famille.

Jenn Campbell, fashionista et fondatrice de Diary of a Social Gal

Photos par Karolina Jez

À la recherche d’inspiration? Découvrez notre galerie de projets.

Cette entrevue a été modifiée pour des besoins de concision et de clarté. Photos par Karolina Jez.

Nos meilleures histoires,
une fois par mois.

En fournissant vos coordonnées, vous consentez à ce que Billdr vous envoie des courriels mensuels. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Author

Journaliste indépendante basée à Montréal, Ursula Leonowicz écrit sur le design, l’architecture et l’immobilier, en plus de contribuer régulièrement à la section Habitation de la Gazette de Montréal. Elle tient également son propre blogue, citycountry bumpkin. Dans sa jeunesse, elle peignait sa chambre d’une couleur différente chaque année, au grand dam de ses parents.

Vous pouvez la suivre sur Instagram et LinkedIn.

About

Billdr Magazine

Le Magazine Billdr est une publication en ligne qui mise sur des inspirations et des tendances déco, des astuces de pros et des histoires de rénovation de maison. Que ce soit pour la planification de rénovations majeures, entreprendre des travaux ou prendre soin de votre magnifique maison, le Magazine Billdr est là pour vous.